Fondation Etrillard

Prix du Patrimoine paysager et écologique

——————————-

Destiné à soutenir les projets de revalorisation des plus beaux domaines paysagers en France et en Suisse, ce prix relève le même défi pour sa deuxième édition. Son ambition ? Mettre en lumière les initiatives qui favorisent la transition écologique de ces espaces -en zones rurales mais aussi urbaines- et oeuvrent à la sensibilisation du public aux questions clé de l’environnement. Allier le beau à l’utile… Les parcs, les potagers, les vergers et les forêts des domaines historiques ont été imaginés pour nourrir la communauté qui vivait sur ses terres mais aussi lui offrir une dimension esthétique et spirituelle. Aussi noble qu’ambitieux, c’est ce double défi qui a permis de développer, au fil des siècles, un art des jardins totalement unique et salué par le monde entier. Alors que de nombreux domaines sont aujourd’hui laissés à l’abandon – faute de financement, il est plus que jamais crucial de soutenir les projets qui visent à protéger cet héritage exceptionnel. Mais on ne peut, aujourd’hui, cultiver un potager comme au XVIIIème siècle. Pour préserver ces espaces paysagers et leur donner un avenir, il faut les adapter aux méthodes contemporaines en concevant une vraie transition écologique. C’est avec cette conviction qu’a été conçu en 2020 le Prix du Patrimoine paysager et écologique.

Le jury fondateur

Églantine Etrillard (initiatrice du projet familial), Véronique Legeait ( responsable du pôle expertise de l’association Terre & Humanisme), Miguel Perez de Guzman(directeur de la Fondation Etrillard), Frédérique Tézenas du Montcel (paysagiste concepteur).

Le jury invité en 2021

Antoine Jacobshon (responsable du site de l’École Nationale supérieure du Paysage), Éric Poitevin (photographe et plasticien français), Isabelle Glais (adjointe au directeur du patrimoine architectural et des jardins du Louvre), Fanny Falconnet (service des parcs et domaines de la ville de Lausanne), Pierre-André Loizeau (directeur des conservatoire et Jardin botaniques de Genève).

Une dotation de 30 000 euros et un accompagnement
Qui peut candidater ? Tout propriétaire -public ou privé- d’un espace paysager situé en zone urbaine ou rurale, sur les territoires français et suisse, peut faire acte de candidature. Par espace paysager, la Fondation entend l’ensemble des éléments bâtis ou naturels qui forment un jardin, un parc, une forêt ou des terres agricoles ; le tout devant présenter un intérêt paysager, écologique, historique, artistique ou architectural. Dans une volonté de transmission, ce domaine devra être ouvert au public de façon régulière ou ponctuelle et, à minima, lors des manifestations de sensibilisation à la préservation du patrimoine, de la nature et de l’environnement.

NOS missions

Accompagnement de la stratégie de communication et des relations presse

Recrutement des membres du jury invité